Axe 1 - Le Respect d'Autrui

Chapitre 1 – Construire le respecter de soi : les composantes de l’identité

Comment l’identité contribue-t-elle au respect de soi et des autres ?

Respect : considérer quelqu’un ou quelque chose avec attention et bienveillance.

I. Les identités de la personne.

A. L’identité légale.

Identité légale : éléments de l’identité d’une personne qui sont reconnus et garantis par l’Etat.

A sa naissance, l’enfant reçoit un nom, un prénom et une nationalité qui le rattachent à sa famille : c’est la filiation. En France, le Code civil oblige les parents à déclarer la naissance de leur enfant dans les 3 jours qui suivent sa naissance au service d’Etat-civil de sa commune de naissance. Cette identité juridique est indispensable pour permettre à l’enfant d’être protégé par l’Etat dans lequel il vit.
Il n’est possible de modifier son identité légale que par décision du Procureur de la République en lui apportant les pièces administratives et les justificatifs nécessaires.

Nationalité : appartenance à un pays.
Filiation : lien de parenté qui unit un enfant à ses parents.
Etat-civil : service public chargé d’enregistrer les actes de naissance, de mariage et de décès.

B. Les identités personnelle et collective.

Identité personnelle : ensemble des éléments qui distinguent une personne d’une autre.
L’identité personnelle rend chaque personne unique. Elle se compose de l’identité légale, de l’identité numérique, mais aussi de la religion, de la profession, des goûts et des loisirs, des amis… Cette identité évolue au fur et à mesure que l’on vieillit.
Certains aspects de l’identité personnelle peuvent être partagés avec d’autres personnes : on parle alors d’identité collective.

Identité numérique : ensemble des éléments laissés par une personne sur internet.

C. L’exemple de Jamel Debbouze.

Jamel Debbouze est né à Paris, dans le quartier de Barbès. Il possède la nationalité française.
C’est un musulman qui a été élevé par ses parents à Trappes (région parisienne) et qui s’est marié avec une chrétienne. Ensemble, ils ont eu un garçon et une fille.


II. Les rôles de l’identité.

A. Bénéficier de la protection et des services de l’Etat.

L’identité légale permet d’avoir une reconnaissance et une protection de l’Etat dans laquelle elle a été déclarée.  Cela  permet de bénéficier des droits et des devoirs qu’offre cet Etat à sa population.
Les droits à l’identité et à la nationalité sont reconnus et garantis par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989), adoptée en France en 1990.

Droit : ce dont on peut bénéficier.
Devoir : ce que l’on est obligé de faire.

B. Partager et se réunir autour de valeurs communes.

L’identité personnelle permet de se construire au sein de plusieurs communautés : famille, amis… Elle nécessite le partage et l’acceptation de valeurs communes. Le respect et la tolérance sont alors indispensables pour pouvoir partager ses propres valeurs et celles des autres.
Valeur : principe que les individus doivent acquérir pour se faire reconnaître et accepter de tous.


Conclusion.

L’identité permet à chacun de se construire et de se distinguer des autres tout en partageant des valeurs communes. Son rôle est de garantir un accès aux droits et aux devoirs de son Etat d’appartenance, de se réunir et de partager des valeurs communes. Pour cela, il est nécessite d’accepter et de respecter les différences des autres.