Axe 1 - Le Respect d'Autrui

Chapitre 1 – Discriminations et principe de la Laïcité

Comment la Laïcité contribue-t-elle à lutter contre les discriminations en France ?

 
I. La lutte contre les discriminations.

A. Antisémitisme, racisme, xénophobie.

En France, l’antisémitisme, le racisme et la xénophobie sont les principales discriminations auxquelles la population est confrontée quotidiennement. Bien qu’elles aient tendance à légèrement diminuer ces dernières années, leurs actes restent d’une extrême violence verbale ou physique et reposent sur des préjugés.
Antisémitisme : rejet et hostilité dirigés contre les Juifs.
Xénophobie : rejet et hostilité dirigés contre les étrangers.
Racisme : croire en l’existence de plusieurs races qui ne sont pas égales entre elles.
Discrimination : rejeter une personne à cause de sa ou ses différence(s).
Préjugé : opinion personnelle sur une situation ou une personne sans la connaître.

B. La lutte de l’Etat contre les discriminations.

Nommé par le Président de la République, le Défenseur des Droits est chargé de lutter contre les discriminations. Pour cela, il dispose de la justice et de la loi. Ainsi le droit français reconnaît et sanctionne 20 formes différentes de discriminations. Les victimes de discriminations peuvent le saisir ou s’adresser au dispositif France-victime pour engager une procédure. Elles peuvent également faire appel à des associations professionnelles locales de défense de victimes comme la mediavipp91 pour l’Essonne. 


II. Principe et rôle de la laïcité.

A. Le principe de  Laïcité.

En France la liberté religieuse est instaurée avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, mais ce n’est qu’avec la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905 que la France devient un Etat laïc. Ainsi, l’Etat ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. Enfin, pour garantir son application, le principe de laïcité est inscrit dans la constitution républicaine (1946 et 1958).
Laïcité : principe séparant la société civile de la société religieuse.
Constitution : ensemble de textes fixant les règles fondamentales d’organisation et de fonctionnement d’un Etat.

B. Rôle et applications dans la société.

La Laïcité a pour enjeu de limiter l’emprise de la religion sur la vie publique tout en protégeant la liberté de croyance. C’est pourquoi l’Etat ne reconnaît que les baptêmes et mariages civils. La loi lui permet aussi de protéger la liberté de conscience et la religion des travailleurs (code du travail).
Pour veiller à l’égalité des citoyens, l’Etat garantit et assure la laïcité de l’ensemble de ses services et de l’espace public. Les différentes chartes (services publics en 2007, écoles en 2013) contribuent ainsi à diffuser les objectifs de la laïcité et l’importance de la faire respecter. Dans ce but, le 1er juin 2011 le Sénat a voté une résolution instaurant la journée nationale de la Laïcité le 9 décembre.

Résolution : vote ou décision d’une seule assemblée ne constituant pas une loi.

Conclusion.
La Laïcité contribue à lutter contre les discriminations religieuses en protégeant les croyances de chacun. Son application et son respect doivent ainsi favoriser « le vivre ensemble ».